Connectez-vous S'inscrire


Inscription à la lettre d'information

Derniers tweets de Carl Lang
Carl LANG : RT @MartialBild: Perte de centaines d’abonnés. Tout cela dans l’opacité et l’arbitraire, sans explication ou droits de la défénse, sans règ…
Carl LANG : Macron a manifestement plus de considération et d'égards pour une petite frappe de son entourage que pour l'ancien… https://t.co/6KSdvlIHAP
Carl LANG : Nos pensées et nos prières vont au père Jacques Hamel, égorgé le 26 juillet 2016 par deux islamistes alors qu'il cé… https://t.co/nusGlJUBGN

Derniers tweets
LePartidelaFrance : Immigration-colonisation : Aquarius, l’éternel retour Comme des dizaines d'autres bâtiments néo-négriers affrétés p… https://t.co/aLkO5uZxv1
LePartidelaFrance : Colonies de vacances : les familles ne veulent plus de mixité sociale L’idéal du brassage social des jeunes, à trav… https://t.co/cEOezk8Hfv
LePartidelaFrance : L’association pro-migrants SOS Méditerranée a reçu des dons en nature de grands médias En obtenant le label « grand… https://t.co/hMYYDpbGTy

Partager ce site



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



12e Marche pour la Vie : tous à Paris le 21 janvier prochain !


Rédigé le Lundi 15 Janvier 2018 à 08:00 | 0 commentaire(s)

Extrait de l'Édition du 15 janvier 2018
Réinfo, journal d'information bimensuel du Parti de la France


Le premier des droits humains à défendre est le droit à la Vie. Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent tout à la fois banaliser l'interruption volontaire de grossesse, créer un délit d'entrave numérique à l’IVG et légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent l'inscription dans la Constitution du principe du respect de la Vie de la conception jusqu'à la mort naturelle ainsi que le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France vont donc participer à la mobilisation du dimanche 21 janvier prochain, pour la douzième Marche pour la Vie. Cette 12e édition est importante pour montrer au Président Macron et à son gouvernement que nous ne lâcherons rien, malgré les lois qui instaurent le délit d’entrave à l’IVG, sous toutes ses formes imaginaires…

 

À l’origine, tel qu’adopté par la loi Neiertz de 1993, le délit d’entrave visait à sanctionner les commandos qui perturbaient physiquement le fonctionnement des cliniques d’IVG.

Ce délit a été ensuite étendu une première fois par la loi du 4 juillet 2001 à l’exercice de « pressions morales et psychologiques » puis encore étendu par la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, à « l’accès à l’information » sur l’IVG. C’est ainsi que le Professeur Dor, figure emblématique de la lutte contre l’avortement, a été condamné à 10 000 € d’amende pour avoir offert des chaussons de nouveau-né à une femme tentée par l’avortement. Pour pressions morales et psychologiques…

 

Mais cela ne suffisait pas au gouvernement, il a décidé qu’il faudrait encore réprimer davantage la liberté d’expression des opposants à l’avortement. Le nouveau texte condamne à 2 ans d’emprisonnement et à 30 000 euros d’amende, le simple fait de tenter de « dissuader » une femme ou son entourage de recourir à l’avortement en diffusant, je cite, « des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur ». On peut difficilement faire plus vague.

Et l’arbitraire conduit à la dictature. Cette infraction vague se prête aux interprétations les plus extensives, en violation du principe fondamental de l’interprétation stricte de la loi pénale. Le législateur doit en effet, selon le Conseil constitutionnel, je cite : « définir les infractions en termes suffisamment clairs et précis pour exclure l’arbitraire ».

 

Ce n’est manifestement pas le cas en l’espèce. Preuve supplémentaire du parti pris de la proposition de loi : une personne qui diffuserait des informations faussées dans un but incitatif ne serait pas poursuivie…

Or, de fait, il y a bien plus de femmes contraintes d’avorter sous la pression de leurs proches, qu’empêchées de le faire par la simple consultation d’un site internet.

Mais surtout, et c’est là que nous voulons en venir, ce projet porte aussi une atteinte directe à la liberté d’expression, en particulier à « la liberté d’internet » qui est promue dans le monde, comme une condition de la vie démocratique. Il est fort probable que si cette loi est portée un jour devant la Cour européenne des droits de l’homme, la France sera condamnée, comme l’a été récemment l’Allemagne pour avoir censuré une personne qui comparait l’avortement à l’holocauste. La Cour de Strasbourg a en effet jugé que le débat sur l’avortement relève de « l’intérêt public » et bénéficie d’une très grande protection, y compris, s’agissant, je cite : « d’informations ou d’idées (…) qui heurtent, choquent ou inquiètent ». Il en va de l’existence même d’une société démocratique.

 

Le 21 janvier prochain, c’est bien contre l’avortement que les manifestants veulent en priorité lutter. « Nous estimons que c’est un mal, pour la femme, pour l’enfant, pour la famille, pour la société », c'est ce qu'a développé Nicolas Sévillia, le porte-parole de la marche et secrétaire général de la Fondation Lejeune, l’un des pivots de l’organisation avec Choisir la Vie et Renaissance catholique.

C’est moins la fin du droit à l’avortement qui est revendiqué, que la création d’ « une politique de santé qui permette de faire baisser le nombre d’IVG ». Car la France est « un des pays à la pointe de l’élimination des êtres humains avant leur naissance ». Un discours contre la « banalisation » de l’IVG tenu par les jeunes militants des Survivants ou des Éveilleurs de conscience. Un discours tenu également par Carl Lang et le Parti de la France depuis sa création. Un discours abandonné par le néo-FN de Mme Le Pen et fortement combattu par les Patriotes de Florian Philippot et Sophie Montel.

 




Nouveau commentaire :


Publicité




Pourquoi et comment faire un don

Galerie Photos