Connectez-vous S'inscrire


Inscription à la lettre d'information

Derniers tweets de Carl Lang
Carl LANG : Les peuples d'Europe qui ont encore une conscience et une fierté nationales survivront à la marée migratoire. Les a… https://t.co/EUCOyhFFTT
Carl LANG : RT @MartialBild: Tous les programmes de ⁦@tvlofficiel⁩ sont dispo sur https://t.co/0Ktc9alZuF. Regagnons la bataille de l’audience ! https:…
Carl LANG : Les politiques de coopération avec l'Afrique doivent se réorienter d'urgence vers le développement agricole et le m… https://t.co/reZQptXnml

Derniers tweets
LePartidelaFrance : La Hongrie adopte la loi "Stop-Soros" qui pénalise les ONG aidant les migrants Promise par le Premier ministre Vikt… https://t.co/9MglVgNbqr
LePartidelaFrance : A écouter sur les ondes ... Chaque jeudi , retrouvez nos amis Arnaud Menu et Jean-Claude Rolinat sur Radio Libertés… https://t.co/XvWuPDTPG1
LePartidelaFrance : Le grain de sel de Jean-Claude ROLINAT LETTRE D’AMERIQUE. Je viens d’achever mon 12 ème voyage aux Etats-… https://t.co/y9Aj7tBhg7

Partager ce site



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



À Mamoudou Gassama, les immigrationistes reconnaissants !


Rédigé le Lundi 4 Juin 2018 à 16:40 | 0 commentaire(s)

Extrait de l'Édition du 4 juin 2018
Réinfo, journal d'information bimensuel du Parti de la France


Sale temps pour les publicistes du vivre-ensemble, pour les commerciaux de l’enrichissement culturel, pour les orpailleurs des pépites de banlieues.
Il faut bien reconnaître que les Français sont de moins en moins réceptifs à tous ces messages de paix et d’amour qu’ils reçoivent en pleine figure à longueur de rames de métro, dans les rues transformées en dépôts d’ordure ou à la lecture des pages Faits Divers de nos quotidiens régionaux.
L’immigration, clandestine ou légale, n’a plus la côte. 53 % de Français estimaient, en 2017, selon un sondage Ipsos, qu’il y avait désormais trop d’immigrés non-européens en France. Et il n'est pas sûr que le taux ait baissé, en ce mois de juin 2018…
Alors imaginez leur bonheur quand un vidéaste amateur capte l’ascension fulgurante de Mamoudzou Gassama qui, faisant fi de l’ascenseur social en panne, grimpe 4 à 4 des balcons pour secourir un chérubin qui s’était rattrapé au 4ebalcon, après avoir chuté du 6e, pendant que son coach, calmement posté sur le balcon d’à côté, semble lui expliquer comment faire des tractions sur un seul doigt.
Vous n’y croyez pas ? Vous n’avez pas le droit de ne pas y croire. André Bercoff qui a émis quelques doutes sur cette affaire lors d’une émission télé, s’est attiré les foudres du CSA, qui a ouvert une instruction après avoir reçu des plaintes de téléspectateurs…
Et surtout, là, il faut faire des amalgames. Tous les clandestins sont des héros, puisque Mamoudzou en est un.
 
Alors, il faut applaudir Mamoudzou.
Mamoudzou est reçu à l’Élysée par l’Illuminé du Touquet. Tous les politiciens y sont passés, tous ont réclamé la naturalisation de Mamoudzou. Jusqu’à bien sûr, Marine Le Pen. À l’exception, bien évidemment du Parti de la France.
On fait là dans la surcharge émotionnelle.
Ceux qui ne veulent que la régularisation se font épingler par ceux qui veulent sa naturalisation, qui eux-mêmes se font tacler par ceux qui réclament en plus la Légion d’Honneur, comme Alexis Corbières. Et on attend ceux qui crieront, plein d’amour et d’étoiles dans les yeux « Mamoudzou, général des pompiers ! »… puisque l’Illuminé du Touquet a généreusement refourgué l’intéressé aux soldats du feu, qui semble-t-il, n’en demandaient pas tant, si l’on en juge par la déclaration du Général Gallet, commandant des Pompiers de Paris :
 
Vidéo 1.
 
Vous aussi, vous êtes choqués par ce manque flagrant d’enthousiasme, conditionné, sans doute, par des années passées sous l’uniforme ? C’est vrai quoi, comment oser comparer la démonstration sportive de Mamoudzou avec le sacrifice de nos soldats – 22 tués au combat, plus de 300 blessés – lors de l’engagement de la France… au Mali, justement, la patrie originelle de Mamoudzou ? Forces armées où combattent d’ailleurs des légionnaires, qui doivent servir la France pendant 5 ans, au péril de leur vie, pour pouvoir prétendre à la nationalité française… si un fonctionnaire, n’ayant jamais connu le feu ni versé une goutte de sang pour nos trois couleurs, ne bloque pas le dossier sous une pile…
En France, 66 654 étrangers ont été naturalisés par décret en 2017, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Ils ont, en principe, répondu à des exigences juridiques et d’assimilation, en matière linguistique et de connaissances de l’histoire et de la culture françaises…
 
Des actes de courage qui font l’honneur des Français qui les ont commis, il y en a presque tous les jours, relatés dans la presse quotidienne régionale. Loin des plateaux télés parisiens, loin des ors de la république, loin de l’Illuminé du Touquet. Ceux réalisés depuis le début de l’année, et la liste ne doit certainement pas être exhaustive, vont défiler sur le côté de cet écran.
Aucun de ces héros du quotidien n’a été reçu à l’Élysée. Aucun d’entre eux n’a eu droit à une visite de M. Bricolage, Hollandouille, au chevet de leur lit d’hôpital, comme pour le petit Théo… à commencer par le jeune Marin, massacré en 2016 alors qu’il défendait un couple importuné par un repris de justice qui se scandalisait d’un baiser. Il n’a jamais eu droit, lui non plus, aux sentiments de la classe politique et médiatique française, alors même qu’il a désormais un handicap lourd et que le procès de son agresseur se tenait justement en cette année 2018.
Trop français, trop blanc sans doute pour cette caste.
Exagération ? Racisme ? S’il y en a dans cette affaire, c’est du racisme anti-blanc alors. Pourquoi les médias ont transformé l’identité du voisin, qui tenait à bout de bras l’enfant au 4eétage, le temps que Mamoudzou escalade la façade, en « Medhi »… alors qu’il s’appelle en fait Florian ? Parce que Florian, cela fait trop de souche. Et que l’héroïsme ne vaut que pour les populations immigrées extra-européennes que l’on veut nous imposer sur notre sol.
Dans la presse française, quand Mohamed commet un meurtre, on l’appelle Vladimir, et si Florian est héroïque, alors il est gratifié d’un Medhi.
 
La multitude de ces faits, courageux, héroïques, survenus ne serait-ce que sur cette année 2018 partout en France, prouve que sciemment, le geste de Mamoudzou Gassama est exploité en plus haut lieu, comme le fut le décès du petit Aylan sur une plage turque il y a quelque temps, à une fin et une seule : imposer l’immigration et l’acceptation que des migrants peuvent venir sur le territoire de manière illimitée, sans consultation de la population accueillante et qu’ils seraient tous des « chances pour la France » pour reprendre le communiqué du maire de Montreuil du lundi 28 mai dernier.
 
Allez, soyons généreux. Faisons fi de tous nos doutes, de nos réticences face à la manipulation médiatique, à notre imperméabilité à l’amalgame prescrit et, soit, accordons un titre de séjour à Mamoudzou pour avoir si bien incarné, le courage et le sacrifice qui font honneur à la France. Et poussons la logique jusqu’au bout. Pour que cet acte héroïque soit parfaitement mis en valeur, expulsons tous les immigrés, légaux ou non, de première ou de 4egénération, qui ont porté atteinte à l’honneur de notre pays, par un acte délictueux, lâche ou agressif à l’égard de la France ou des Français. Cela mettrait encore mieux en valeur l’action de Mamoudzou.
Et pour une fois, nous aurions une balance commerciale à l’exportation qui serait bénéficiaire. Sacrément bénéficiaire. Du 1 pour 4 millions. Au moins…
 



Nouveau commentaire :


Publicité




Tarif Adhésion

Pourquoi et comment faire un don

Galerie Photos