Pourquoi faire un don

Publicité


Les dernières Photos
6C7B5191-5C43-4A5C-9C57-6411554C60F6
790615B4-D05A-425C-9F01-3365C731E249
3D6F96CF-9432-4ABC-8E04-87FC59B82FF5
3C659A2B-469A-4BF6-845E-402DF7DA3E02
D0FB66E8-8F1F-457D-B0CF-6A6709BA07EC
BEDCCBBC-5841-4BD6-935B-38977B7A8093
0DDA2CDD-EB7B-4395-BD49-9CBB11CE971A
08421EBC-B10E-4885-A4A6-859DD7D506DB
FB24DB79-4D1D-4D2C-BD8F-2936E1AA2516
IMG_4576
IMG_20181103_173058_resized_20181103_054753020
2017-04-27T114947Z_2_LYNXMPED3Q0T4_RTROPTP_3_FRANCE-ELECTION-STUDENTS.JPG.cf

Tout va bien, vous êtes en Macronie…



Extrait de l'Édition du 17 décembre 2018
Réinfo, journal d'information bimensuel du Parti de la France


Un métro à Abidjan, un TGV au Maroc, les retraites du Tchad…

Dans le catalogue des économies qui pourraient être faites pour soulager les Français de leur fardeau fiscal, après avoir analysé les réformes possibles dans notre premier sujet, le poids de l’immigration dans le second, nous pouvons maintenant nous pencher sur la générosité des Français, bien malgré eux, avec la terre entière. L’Illuminé du Touquet ne porte certes pas toute la responsabilité des milliards distribués à l’étranger et notamment à nos anciennes colonies depuis 50 ans, mais en tant que Secrétaire général adjoint du cabinet du M. Bricolage, François Hollande, puis comme Ministre de l'Économie et de l'Industrie et enfin Président de la République depuis mai 2017, il est loin d’être blanc comme neige en la matière.
Il a commencé fort, d’ailleurs. À peine élu en mai, Micron 1erreçoit le président putschiste ivoirien, Alassane Ouattara, le 11 juin et lui promet de financer le métro d’Abidjan, un train urbain qui doit relier les parties nord et sud de la capitale ivoirienne, allant d’Anyama à l’aéroport, sur une distance de 37,9 km dans sa première phase de développement. Mais le coût, initialement estimé à 1 milliard d’euros, était jusqu’à ce rendez-vous un point de frictions entre la société en charge des travaux, la STAR, et le gouvernement ivoirien. La STAR est un consortium d’entreprises conduit par… Bouygues – ah tiens ! –, comprenant Dongsan Engineering, Hyundai Rotem et Keolis… qui est une filiale de la SNCF. Et c’est donc la France qui a décaissé la somme de 1,4 milliard d’euros en guise de financement ! Micron 1erira même le 30 novembre 2017 inaugurer le chantier… qui n’a pourtant toujours pas démarré. Attey Philippe, ex-directeur général de la Société des transports d’Abidjan (SOTRA) était monté au créneau pour dénoncer le coût exorbitant du projet.
« Il va coûter 1,4 milliard d’euros pour 37 kilomètres de trajet, soit environ 38 millions d’euros par Kilomètre, ce qui fait de lui le métro le plus cher du monde. Le métro d’Abidjan se fera sur des rails existants l’ex RAN, c’est donc une grosse arnaque »,
avait-il indiqué sur son réseau social… avant de se faire limoger. En fait, la France va même financer une enveloppe de 2 milliards d'euros englobant d’autres projets…
Les contribuables français, les usagers de la SNCF, les veaux entassés dans les rames du RER francilien, les Gilets Jaunes victimes de la désertification rurale apprécieront : grâce à eux et à leur argent bien français, le métro d’Abidjan aura 28 rames qui circuleront toutes les cinq minutes en heure de pointe.
Tout va bien, vous êtes Macronie.
 
Les Normands qui attendent leur TGV depuis 40 ans, et qui sont les derniers en France à ne pas voir leurs capitales régionales, Rouen, Le Havre, Caen, Cherbourg, Évreux reliées au reste du réseau – Cherbourg est ainsi la ville la plus éloignée de Paris en temps –, apprécieront que le premier TGV africain, qui reliera Tanger à Casablanca au Maroc, a été financé par la France. Pour moitié. 2 milliards pour des travaux permettant de relier le port de Tanger à la capitale économique en 2 h 10 contre 5 heures, avec un train roulant à 320 km/h. Cette ligne TGV a été baptisée « Al Boraq » - en référence à une monture ailée fantastique - par Mohammed VI, le roi du Maroc.
On aurait pu lui donner le nom de Guillaume Le Conquérant, ou de Rollon ou de Corneille, histoire que les Normands, qui regarderont passer les trains à vapeur pendant quelques années encore, puissent au moins se consoler…
Laissez aller, tout va bien, vous êtes Macronie.
 
La France a permis la revalorisation de plusieurs milliers de retraites… Oui, mais celles des fonctionnaires tchadiens. La France a en effet décidé d’octroyer au Tchad un prêt de 40 millions d’euros pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires, nous apprend l’Agence française de développement (AFD). Trente millions de cette somme octroyée serviront à payer les salaires de décembre des quelques 90 000 fonctionnaires civils tchadiens et 10 millions iront au paiement de plus de trois mois des retraites. Le prêt est d’« une durée de vingt ans » avec un taux d’intérêt préférentiel : lisez entre les lignes, c’est un prêt qui ne sera jamais remboursé. Au prêt de l’AFD s’ajoute un… don d’un montant de 10 millions d’euros pour le secteur de la santé.
C’est grand, c’est généreux la Macronie. Au point même de faire un don de 10 millions pour des hôpitaux au Tchad, alors que les maternités ferment les unes après les autres dans les petites villes françaises.
Mais ne vous inquiétez pas. Tout cela c’était avant. Tout va changer avec le Pacte sur les migrations, que nous allons maintenant détailler dans le prochain sujet.
Vous allez voir, tout va empirer.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Mai 2019 - 10:18 Intervention de Thomas Joly

Mercredi 15 Mai 2019 - 10:10 Intervention de Jean-François Touzé

Mercredi 15 Mai 2019 - 10:09 Intervention de Fernand Le Rachinel