Connectez-vous S'inscrire


Inscription à la lettre d'information

Derniers tweets de Carl Lang
Carl LANG : Il s'est donc trouvé un"juge" pour demander une analyse psychiatrique de Mme Le Pen. Il a probablement la nostalgie… https://t.co/1MSsM2u7zP
Carl LANG : Jean-Marie Le Pen vient d'être mis en examen pour des propos datant de 2009 sur l'immigration. La pseudo justice ne… https://t.co/FH0VlDrNh8
Carl LANG : Macron réécrit donc l'histoire de la guerre d' Algérie en choisissant le camp du FLN. Hommage, honneur et reconnai… https://t.co/SPRQ6MfWtF

Derniers tweets
LePartidelaFrance : L’insupportable impunité des casseurs antifas La manifestation antifasciste s’est élancée ce samedi 22 septembre 20… https://t.co/kZvDu5AiAA
LePartidelaFrance : L’Italie et la Hongrie créent un « axe anti-immigration » « Le continent européen amorce un tournant historique. Je… https://t.co/GlXUC5MTGh
LePartidelaFrance : GPA à l’étranger : pourquoi la cour d’appel de Paris dénie l’intérêt supérieur de l’enfant Présidente de la Manif p… https://t.co/oc7LI6NMWU

Partager ce site



L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



A Calais, une seule solution : la remigration !


Rédigé le Vendredi 2 Février 2018 à 22:24 | 0 commentaire(s)

Communiqué de Marie-Jeanne Vincent, Déléguée du Parti de la France pour le Calaisis


La ville de Calais a fait l’objet de violentes rixes entre clandestins afghans et africains. Le bilan est lourd : 21 blessés dont cinq par armes à feu. Cette poussée de violence fait suite à d’autres événements insupportables : agressions sexuelles, vols, attaques sur la rocade portuaire. 800 clandestins soutenus par des associations « humanitaires » composant avec les activistes de l’ultra gauche « anti fasciste » et le groupuscule No Border prennent en otage une ville de 77.000 habitants. 

La maire Les Républicains de Calais, Natacha Bouchart, sans doute éclairée par la lecture des tracts du Parti de la France, réclame enfin que des mesures soient prises contre les activistes et la présence des clandestins. Réaction tardive de la part de l’élue qui en 2014 avait autorisé l’installation d’un centre de jour sur des terrains municipaux et avait déclaré que les migrants étaient « une richesse culturelle ».

Cette richesse rend la vie impossible pour les Calaisiennes et Calaisiens mais aussi pour les entreprises et les sociétés de transport. Face à cela que propose L’État : des CRS en plus.

Le PdF du Calaisis a conscience que cela ne servira à rien. C’est pourquoi nous réclamons : 

- Un encadrement strict des activités des associations intervenant à Calais et un contrôle de leurs sources de financement ; 

- La dissolution des groupuscules antifa et no border qui disposent d’un local boulevard Lafayette ; 

- L’expulsion vers leurs pays d’origine de tous les clandestins, ces gens sont entrés illégalement sur le territoire français et la loi nous autorise à les renvoyer chez eux. 

Calais a besoin de mesures concrètes et non de saupoudrage ou d'effets de manche médiatique comme l’a été la venue du Président de la République, Emmanuel Macron. 




Nouveau commentaire :


Publicité




Pourquoi et comment faire un don

Galerie Photos