Pourquoi faire un don

Publicité


Les dernières Photos
6C7B5191-5C43-4A5C-9C57-6411554C60F6
790615B4-D05A-425C-9F01-3365C731E249
3D6F96CF-9432-4ABC-8E04-87FC59B82FF5
3C659A2B-469A-4BF6-845E-402DF7DA3E02
D0FB66E8-8F1F-457D-B0CF-6A6709BA07EC
BEDCCBBC-5841-4BD6-935B-38977B7A8093
0DDA2CDD-EB7B-4395-BD49-9CBB11CE971A
08421EBC-B10E-4885-A4A6-859DD7D506DB
FB24DB79-4D1D-4D2C-BD8F-2936E1AA2516
IMG_4576
IMG_20181103_173058_resized_20181103_054753020
2017-04-27T114947Z_2_LYNXMPED3Q0T4_RTROPTP_3_FRANCE-ELECTION-STUDENTS.JPG.cf

Belgique : un parti politique appelé Islam propose l’application de la charia



En Belgique, un parti politique appelé Islam propose l’application de la charia. Il présente deux listes dimanche 14 octobre aux élections locales à Molenbeek et à Bruxelles-ville.


En avril 2018, le chef du parti Islam, Redouane Ahrouch, participe à un débat télévisé et refuse de regarder en face la chroniqueuse politique qui l’interpelle. L’autre membre du parti, Lhoucine Ait Jeddig, siège au conseil municipal de Molenbeek.

“Islam c’est un acronyme, I comme intégrité, S comme solidarité, L comme liberté, A comme authenticité, M comme moralité”, explique Talal Magri, le vice président du parti. Mais le leader aimerait aussi adapter la charia, la loi coranique fondamentale, pour la Belgique. Il préconise de séparer hommes et femmes dans les bus et souhaite aussi la polygamie.

Islam visait 30 listes aux municipales de dimanche 14 octobre, mais il n’en aura que deux.


 

Source : lesalonbeige

 


Nouveau commentaire :