L'ONU recommande à la France de ne plus interdire la burqa



Le Comité des droits de l'homme de l'ONU va prochainement remettre en cause la loi française de 2010, car elle “porte atteinte à la liberté religieuse” et crée une “discrimination”, révèle le journal La Croix.


On devrait reparler rapidement de la burqa ces prochaines semaines, en France. En cause : la prochaine prise de position du Comité des droits de l’homme de l’ONU sur la loi française de 2010. Comme le rapporte La Croix  mercredi 10 octobre, cet organe de surveillance du Haut-commissariat aux droits de l'Homme (HCR) s'apprête à remettre en cause la loi française sur la dissimulation du visage dans l'espace public. Constituée de dix-huit juristes, l'instance internationale devrait rendre en octobre ses « constatations » après deux requêtes de femmes verbalisées pour avoir violé cette loi.

Pas de pouvoir de contrainte

Selon La Croix, le Comité des droits de l’homme de l’ONU va conclure que la législation française sur le voile intégral « porte atteinte à la liberté religieuse » et crée une « discrimination » envers ces femmes. Si cet avis sonne comme une charge envers les conceptions républicaines françaises, il n'a toutefois pas valeur de contrainte ; les recommandations du Comité des droits de l'homme de l'ONU ne sont quasiment jamais respectées.

source : valeurs actuelles 



Nouveau commentaire :