Connectez-vous S'inscrire


Inscription à la lettre d'information

Derniers tweets de Carl Lang
Carl LANG : Jean-Marie Le Pen vient d'être mis en examen pour des propos datant de 2009 sur l'immigration. La pseudo justice ne… https://t.co/FH0VlDrNh8
Carl LANG : Macron réécrit donc l'histoire de la guerre d' Algérie en choisissant le camp du FLN. Hommage, honneur et reconnai… https://t.co/SPRQ6MfWtF
Carl LANG : Guerre d'Algérie: Macron se garde bien de rappeler les massacres par le FLN algérien de dizaines de milliers de har… https://t.co/Q21vlJqIuj

Derniers tweets
LePartidelaFrance : Carl Lang à Strasbourg samedi 10 novembre A l’invitation de Xavier Codderens, responsable régional du Parti de la F… https://t.co/OCuapcZhiC
LePartidelaFrance : Saint-Arnoult-en-Yvelines : une boucherie et une fromagerie attaquées par des antispécistes Les deux commerces atta… https://t.co/xBv2jy1wQL
LePartidelaFrance : Castres : 2 militaires en tenue de sport roués de coups par une vingtaine d’individus. Les deux militaires ont décl… https://t.co/7fCO4EW1TP

Partager ce site



L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



Le président du Syndicat national des gynécologues-obstétriciens refuse de pratiquer des IVG


Rédigé le Mercredi 12 Septembre 2018 à 16:48 | 0 commentaire(s)

"Moi, je fais un métier avec mes tripes. Je me lève à n'importe quelle heure. La nuit, je fais des opérations très difficiles, avec mes tripes. Et donc aux choses auxquelles je ne crois pas, je ne les fais plus." Cette déclaration, diffusée dans "Quotidien" mardi 11 septembre, est signée Bertrand de Rochambeau, gynécologue et président du Syndicat national des gynécologues-obstétriciens de France (Syngof), en référence à l'interruption volontaire de grossesse (IVG).


"Nous ne sommes pas là pour retirer des vies", poursuit-il. Alors que la journaliste de TMC fait remarquer au Dr Bertrand de Rochambeau que "ce n'est pas un homicide de faire une IVG", il répond : "Si, madame." Valentine Oberti persiste : "Non, au sens du Code pénal, ce n'est pas ça, c'est faux (...) Toutes les femmes – j'en suis une – ne considèrent pas qu'avoir un embryon dans le ventre, c'est une vie."

"Le Syngof ne remet nullement en cause l'IVG"

Réponse du président du Syngof : "Ça, c'est son opinion. Moi, en tant que médecin, je ne suis pas forcé d'avoir votre opinion. Et si je ne l'ai pas, la loi me protège et ma (...)

Lire la suite sur Franceinfo




Nouveau commentaire :


Publicité




Pourquoi et comment faire un don

Galerie Photos