Connectez-vous S'inscrire


Inscription à la lettre d'information

Derniers tweets de Carl Lang
Carl LANG : RT @MartialBild: Perte de centaines d’abonnés. Tout cela dans l’opacité et l’arbitraire, sans explication ou droits de la défénse, sans règ…
Carl LANG : Macron a manifestement plus de considération et d'égards pour une petite frappe de son entourage que pour l'ancien… https://t.co/6KSdvlIHAP
Carl LANG : Nos pensées et nos prières vont au père Jacques Hamel, égorgé le 26 juillet 2016 par deux islamistes alors qu'il cé… https://t.co/nusGlJUBGN

Derniers tweets
LePartidelaFrance : Immigration-colonisation : Aquarius, l’éternel retour Comme des dizaines d'autres bâtiments néo-négriers affrétés p… https://t.co/aLkO5uZxv1
LePartidelaFrance : Colonies de vacances : les familles ne veulent plus de mixité sociale L’idéal du brassage social des jeunes, à trav… https://t.co/cEOezk8Hfv
LePartidelaFrance : L’association pro-migrants SOS Méditerranée a reçu des dons en nature de grands médias En obtenant le label « grand… https://t.co/hMYYDpbGTy

Partager ce site



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Quand les racailles font la loi...


Rédigé le Mardi 7 Août 2018 à 17:22 | 0 commentaire(s)

“Ici, c'est chez nous” : quand des bandes s'approprient une calanque. La calanque de Sormiou, à Marseille, fait l'objet de rivalités entre bandes.


La République ne fait visiblement plus la loi, dans la calanque de Sormiou, à Marseille. Dans un article publié ce lundi 6 août, La Provence  relate comment des jeunes ont pris le contrôle de ce lieu, pourtant gardé par des vigiles et la police locale.

Intervention nécessaire des CRS

Le 22 juillet dernier, par exemple, un agent de sécurité garde la barrière d'accès de l'endroit, et vérifie les entrées et sorties. « Ici, c'est chez nous », le préviennent une quinzaine de jeunes à pied et à scooter. Ce jour-là, et alors que le passage de la barrière, située sur le domaine public, est régi par un arrêté municipal d'avril à septembre, la bande fait fléchir les vigiles et autorise les passants à entrer avec leurs véhicules, ce qui est normalement interdit. 

SUR LE MÊME SUJET
 

Les CRS arriveront finalement, réinstaurant l'ordre au bout d'une heure, mais sans interpeller quiconque. «La semaine précédente, des jeunes des quartiers Nord étaient venus dans la calanque. Visiblement, ça ne plaît pas aux jeunes de la cité de La Cayolle juste à côté. C'est pour ça qu'ils se sont placés au niveau de la barrière », tente d'expliquer un agent de sécurité dans les colonnes de La Provence.

source : valeursactuelles.com




Nouveau commentaire :


Publicité




Pourquoi et comment faire un don

Galerie Photos