En attendant le grand soir



L’AFRIQUE DU SUD, L’AVENIR DE L’EUROPE. J'aurai pu m'attarder sur la grèves à la SNCF, sur les déclarations d'un ministre expliquant sur RMC que oui l'Etat subventionnera la discrimination positive à l'embauche, sur les dernières déboires du FN officiel...


Non, le commentaire de cette semaine portera sur l'Afrique du Sud. Afrique du Sud à nouveau au cœur de l'actualité avec le décès de Winnie Mandela. Il est certes amusant – avec un énorme rire jaune – de voir la presse user de pudeur de vierge effarouchée et de circonvolutions pour vanter la veuve de Mandela tout en reconnaissant quelques comportements peu recommandables.

 

Il est vrai que le bilan de la dame est sur ce point particulièrement édifiant : milice faisant régner la terreur dans les quartiers noirs des villes d'Afrique du Sud (y compris en torturant), corruption, mise en place du supplice du pneu (la victime était attachée, un pneu mis sur elle et enflammé...), justification du slogan « un boer  – les Blancs issus des colons néerlandais et huguenots français –, une balle », etc. C'est cette idéologie qui marque depuis près de 30 ans l'Afrique du Sud post-apartheid, qui continue à justifier le massacre des fermiers blancs ou l'expropriation de leurs terres sans compensation, qui a ruiné un des plus beaux pays d'Afrique...

 

Mais surtout c'est cette idéologie qui ne se cache plus dans les propos, chez nous en France, des militants du Parti des indigènes ou des officines anti-racistes anti-Blancs. Voire même directement dans des manifestations.... Ainsi, à Nantes, samedi 31 mars, on a pu voir des clandestins réclament leur régularisation ayant à la min des pieds de biches ! Un jour ce sera peut-être des machettes....

 

Alors oui, ce qui se passe en Afrique du Sud ou au Zimbabwe voisin doit nous alerter. Bien au-delà de la nécessaire solidarité avec des cousin qui ont créé de toutes pièces des pays, certains avant l'arrivée des Noirs comme les Boers en Afrique du Sud. Mais parce que c'est notre avenir qui se dessine, un avenir cauchemardesque... Car rien n'est fait pour arrêter les vagues de submersion migratoire qui nous touchent quotidiennement.

 

Alors, avec nous, avant qu'il ne soit trop tard !

 

Arnaud Malnuit

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Décembre 2018 - 11:51 La revanche des « Gaulois réfractaires »

Mercredi 28 Novembre 2018 - 17:04 Le grain de sel de Jean-Claude ROLINAT

Mardi 27 Novembre 2018 - 18:03 Le grain de sel de Jean-Claude ROLINAT