Alain Juppé a rencontré amicalement les islamistes pro niqab du 93 pour parler… islamophobie.

7 Mar 2015 | Revue-de-Presse | 0 commentaires

Lu sur le site de l’UAM93 qui regroupe 30 associations musulmanes et les plus grandes mosquées du département : « Dans le cadre de sa tournée dans la Seine-Saint-Denis ce mardi 3 mars 2015, le probable candidat à la présidentielle, Alain Juppé, a rencontré l’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM-93) durant une heure. M’hammed Henniche, son secrétaire général, revient sur cette entrevue pour nous.
Pourquoi l’UAM-93 a-t-elle reçu Alain Juppé ?Tout simplement car il a voulu nous rencontrer. Il y a une dizaine de jours Alain Juppé a décidé de venir en Seine Saint Denis pour soutenir les candidats de l’UMP aux départementales et rencontrer des associations de terrain. Ses conseillers lui ont proposé d’échanger avec l’UAM-93 car selon eux la question musulmane le préoccupe beaucoup (organisation du culte, vote musulman, islamophobie) et il en fait une de ses priorités comme homme politique et futur candidat à l’élection présidentielle.A-t-il profité de cette rencontre pour affirmer sa position anti-islamophobie et s’engager à en faire son cheval de bataille ?Toute la rencontre (1h) a tourné autour de cette question. On lui a dit que ses propos avaient été très appréciés par la communauté musulmane. Il a gardé son cap, nous expliquant qu’il ne comprenait pas le débat autour du voile.
Sur le site internet de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis on trouve une Lettre ouverte écrite par Daniel Youssef Leclercq. L’auteur affirme clairement que si une loi est votée afin d’interdire la burqa, elle ne sera pas considérée comme légitime car en contravention avec la Charia (Loi de Dieu) : « Ultime provocation, on exige des Musulmans d’opter sans réserves pour les lois (humaines) de la République et de renoncer aux Lois de Dieu, sous peine de sanctions. Mais, liberté de penser oblige, rien n’oblige à adhérer à une quelconque loi quand bien même elle serait votée par une majorité d’inconscients » » (…) « En conclusion, les grands muftis de la République laïque pourront toujours aboyer cela n’empêchera pas la caravane islamique de continuer son chemin jusqu’à sa destination finale. » Yussef Leclerc, principal rédacteur du site de l’UAM93 avait déclaré que « Si demain on avait une majorité dans ce pays, pourquoi est-ce qu’on imposerait pas la Charia progressivement ? Ca vous dérange? Tant pis ! » [Aziz, Philippe. « Le paradoxe de Roubaix » éd. Plon, Ch IV au nom du Djihad, p 90-91]

suite : http://www.islamisation.fr/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos actualités

 Agenda:

Il n’y a aucun évènement à venir.

Derniers articles:

Un tyran à l’Elysée.

Un tyran à l’Elysée.

Par Bruno Hirout, Secrétaire général du PdF Emmanuel Macron a décidé de ne plus quitter le costume de tyran qu’il a enfilé...

Vivement notre deuxième vague !

Vivement notre deuxième vague !

Par Bruno Hirout, Secrétaire général du PdF. Cela faisait déjà quelques temps qu’on se promenait avec nos gilets jaunes sur...

Share This