Les trois mensonges de Najat Vallaud-Belkacem…

28 Juil 2015 | Revue-de-Presse | 0 commentaires

Les professeurs, comme l’ensemble des Français, en ont assez qu’on veuille leur faire prendre des vessies pour des lanternes !

Premier mensonge : les prétendus bienfaits de la réforme des rythmes scolaires. Depuis la rentrée 2014, les élèves de l’école primaire bénéficieraient, selon le ministère – subissent, si l’on y regarde de plus près -, de nouveaux rythmes :
mise en œuvre d’une semaine de quatre jours et demi, possibilité d’accéder à des activités périscolaires. On aurait pu penser naïvement que, pour donner la priorité à l’apprentissage des fondamentaux, le ministère en profiterait pour augmenter le temps d’enseignement qui leur est consacré. Nenni ! Les horaires restent identiques, ils sont simplement répartis différemment dans l’année. Le gain de cette réforme ? Une fatigue accrue pour les élèves, des inégalités selon les communes, un poids financier qui se répercute sur les contribuables… L’instauration d’études surveillées, où une personne compétente conseillerait les élèves en difficulté, serait bien plus efficace. Mais c’est sans doute une pratique réactionnaire. Deuxième mensonge : la réforme du collège. Contre toutes les évidences, le ministère assure sans vergogne que l’enseignement des langues anciennes n’est pas menacé, qu’il sera même étendu ; que l’enseignement de l’allemand ne sera pas réduit et que le nombre de postes aux concours de recrutement sera augmenté dans cette discipline ; que les fondamentaux pourront s’apprendre d’une autre manière à travers des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). En réalité, les langues anciennes disparaissent de la grille horaire des classes de collège, se limitant à un hypothétique enseignement de complément… si l’établissement a les moyens de l’organiser. Quant à l’augmentation du nombre de postes en allemand, c’est une promesse de Gascon – les vrais Gascons me pardonnent ! – quand on sait que, cette année, 62,71 % des postes seulement ont été pourvus au CAPES d’allemand. Enfin, les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), comme on les appelle, ne pourront germer que chez les élèves disposant d’une connaissance suffisante des fondamentaux : on n’apprend pas à partir de rien, l’interdisciplinarité suppose en préalable une maîtrise des disciplines. La réforme du collège est donc une imposture qui, sous prétexte d’instaurer plus de justice et d’égalité, nuira d’abord aux enfants des familles défavorisées…
Suite et source  : boulevard voltaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos actualités

 Agenda:

Jan
22
sam
20 h 00 min GALETTE DES ROIS AQUITAINE
GALETTE DES ROIS AQUITAINE
Jan 22 @ 20 h 00 min – 23 h 00 min
GALETTE DES ROIS AQUITAINE
Galette des rois du Parti de la France Aquitaine avec vidéo-conférence de Thomas Joly
Jan
29
sam
16 h 30 min Samedi 29 janvier 2022 : hommage... @ CIMETIERE DE VAUCRESSON
Samedi 29 janvier 2022 : hommage... @ CIMETIERE DE VAUCRESSON
Jan 29 @ 16 h 30 min – 22 h 30 min
Samedi 29 janvier 2022 : hommage du Parti de la France à Roger Holeindre @ CIMETIERE DE VAUCRESSON
Samedi 29 janvier 2022, le Parti de la France rendra son traditionnel hommage à Roger Holeindre au cimetière de Vaucresson (92) à 16h30. Cette cérémonie sera suivie d’un repas dans un restaurant proche où diverses[...]

Derniers articles:

Bonne fête de l’Épiphanie !

Bonne fête de l’Épiphanie !

L'Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et qui reçoit la visite et...

Share This