Le totalitarisme fils aîné de l’incurie macronienne.

23 Sep 2020 | Editorial | 0 commentaires

Par Jean-François Touzé, Délégué général du PdF

Les mesures annoncées ce mercredi soir par le ministre de la santé, Olivier Véran, enfermant dans une dizaine de métropoles la population dans un carcan réglementaire qui ressemble comme deux gouttes de gel hydro-alcoolique à un reconfinement partiel, imposant un couvre-feu de fait et mettant en péril de nombreux commerces, bars et restaurants, sont punitives, liberticides et totalitaires.

Elles sont la conséquence de l’incurie du gouvernement qui, en sept mois, n’a pas pris les décisions qui s’imposaient pour reconstruire un système hospitalier digne de la France, en rouvrant les lits fermés ces dix dernières années pour cause de non-rentabilité et pour redonner aux personnels soignants les moyens matériels d’exercer leurs missions. Un pouvoir qui n’a agi ni sur la porosité sanitaire des frontières ni sur le laisser-aller des zones de non-France dont personne n’ose dire qu’elles ont été parmi les principaux foyers de redémarrage du virus.

Un jour, les femmes et les hommes de ce régime devront répondre de leurs actes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos actualités

 Agenda:

Il n’y a aucun évènement à venir.

Derniers articles:

Share This