Municipales: Pastèques et sécession.

29 Juin 2020 | Communiqués | 0 commentaires

Par Bruno Hirout, Secrétaire général du PdF.

Le deuxième tour des élections municipales a été marqué par deux tendances lourdes, le vote en faveur des dits écologistes et l’abstention de plus de la moitié du corps électoral.

La poussée des écologistes était prévisible, puisque la défense de la nature, des petits oiseaux, du climat et de la planète, est le dernier refuge possible pour les utopistes de gauche et de son extrême, maintenant que la réalité a fait voler en éclats, ces dernières semaines, la fable de l’anti-racisme et du vivre ensemble. La dite lutte pour le climat ou contre la pollution est le dernier safe space qui reste à la gauche pour ne pas avoir à se confronter au réel. Cela permettra aux gauchistes de continuer à vivre dans le monde fabuleux de l’idéologie, tandis que les habitants auront soit plus d’éoliennes, soit plus d’immigration et d’insécurité, soit les trois. Quant aux commerçants des centres-villes, il y a hélas fort à parier que la mise en place de conseils municipaux hostiles à la présence de voitures, va lourdement entacher la bonne marche de la reprise post-Covid.

La seconde tendance lourde est l’abstention qui confirme l’esprit de sécession qui anime un partie du peuple français, un esprit de sécession global, qui vise à la fois le régime, sa presse aux ordres et les conditions de vie de plus en plus déplorables que l’Etat propose aux Français, malgré la hausse constante des impôts et taxes.

Dans cette situation, notre pays avait le plus grand besoin d’un gros parti de droite pourvu de nombreux élus et des moyens subséquents. Malheureusement, la droite française est une usine qui ne fabrique que des hommes honteux de ne pas être de gauche, effrayés par les accusations de fascisme et accrochés au pitoyable gaullisme comme une moule à son rocher. Ainsi, il n’y avait aucune alternative crédible à l’écologisme pastèque, vert à l’extérieur mais rouge à l’intérieur.

Cette nouvelle page électorale désormais close, je vous invite à venir grossir les rangs du Parti de la France, le parti de la droite nationale non reniée, en attendant les échéances futures et pour lutter pied à pied contre la politique des agents de l’anti-France.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Agenda:

Il n’y a aucun évènement à venir.

Derniers articles:

Share This