Nouvelle provocation de l’OTAN en Europe avec la complicité de Macron.

7 Sep 2020 | Editorial | 0 commentaires

Par Jean-François Touzé, Délégué général du PdF

Sous le nom de code « Partenaire noble » — ce qui signifie en langage washingtonien « supplétif obéissant » — les manœuvres militaires de l’OTAN américano-centrée qui ont débuté ce lundi en Géorgie constituent une nouvelle provocation contre la Russie considérée avec constance par l’administration US comme l’ennemi prioritaire bien avant la Chine. Autre élément déterminant de ce déploiement dans la république caucasienne, la volonté bien affirmée de diviser, d’affaiblir et donc de soumettre un peu plus l’Europe à l’emprise de l’empire étoilé puisque plusieurs forces armées des nations européens ont été sommées de s’y associer. Aux côtés de la Géorgie, de la Grande Bretagne et de la Pologne, la France de Macron participe malheureusement à ces exercices de grande ampleur, creusant encore le fossé entre la Russie et nous, selon le vœu américain.

Le départ de la France de l’Alliance atlantique sera pour l’Etat national une priorité aussi forte que doit l’être la fin totale de l’immigration puis son inversion, et la construction d’une autre Europe. Trois conditions majeures sans lesquelles la revitalisation française ne se fera pas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos actualités

 Agenda:

Il n’y a aucun évènement à venir.

Derniers articles:

Bridgestone : Tartuffe mène le bal.

Bridgestone : Tartuffe mène le bal.

Par Jean-François Touzé, Délégué général du PdF La décision annoncée mercredi par la direction du géant du pneumatique...

Share This