Rodéos ? Pourvu qu’ils tombent !

22 Août 2022 | Non classé | 1 commentaire

Français, soyez heureux des rodéos urbains ! Libération ne faisant plus l’apologie de la pédophilie, ce journal s’est reconverti dans la promotion de la racaille qui serait une chance pour la France.

Français, soyez abreuvés d’art et de sport ! Libération a publié un article le 19 août 2022, nous expliquant que les racailles qui font leurs singeries dans chaque banlieue et chaque ville en réalisant des roues arrière avec des véhicules à deux roues ou autres quads, sont en réalité… des artistes et des sportifs ! (Alors que les Français qui roulent à 120km/h au lieu de 110 en ligne droite sont des délinquants routiers bons à payer amende sur amende…)

La problématique résulte de l’inefficacité de la loi de 2018 « anti-rodéo ». La solution proposée était des amendes et de la prison, or, toutes ces racailles sont mineures ou prétendent l’être, rendant la menace bien inefficace d’autant que nous parlons de territoires perdus, évités par toutes les forces de l’ordre. Là où le Parti De la France propose une solution claire, à savoir renvoyer les étrangers chez eux et mettre la racaille en prison, Libération nous propose une alternative bien plus pertinente : légitimer cette pratique.

Libération propose en effet des lignes de bitume encadrées et réservées pour lesdits « rodéos », ce n’est donc pas aux délinquants d’arrêter leurs méfaits mais aux Français de les tolérer, et même de financer leur apport destructeur de notre harmonie. Libération invite d’ailleurs une sociologue, Anne-Marie Fauvet, n’ayant supposément jamais vu une seule banlieue, qui suggère que ces « jeunes » font des rodéos pour… se battre contre l’ennui ! Il serait de bon ton, pour combattre l’ennui, d’arrêter de sécher les cours et de voler divers véhicules pour faire le guignol devant les copains du bled… Le problème ne réside pas dans l’ennui à combattre, mais bien dans cette population afro-maghrébine qui hait profondément la France et qui cherche à la rendre la plus hostile possible. Leur dégoût profond de la France les encourage à pratiquer, de quelque manière que ce soit, toute action qui consiste à cracher symboliquement sur notre nation.

Français, si vous voyez un néo-barbare faire du rodéo urbain, espérez qu’il tombe, et si vous le voyez tomber, jouissez. Jubilez de sa douleur, enivrez-vous de ce plaisir coupable, le poids quotidien que ces gens représentent pour nous, vaut toute la cruauté que nous pouvons leur souhaiter.

Alexandre Hinger, membre du Bureau politique du Parti de la France.

1 Commentaire

  1. delbaere

    Je revois nos blousons noirs des annèes 60,petits gars imberbes avec un reste d’enfance malgré leurs dégaines de faux durs ,gauloises blondes et mobs oranges de prolo.
    Comparés aux crapules des cités qui violent et vitriolent leurs propres soeurs, qui dealent,organisent le trafic d’armes de guerre etc il y a des années lumière..

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos actualités

 Agenda:

Il n’y a aucun évènement à venir.

Derniers articles:

FIFA, le festival woke !

FIFA, le festival woke !

Obsédés par leur braguette, les militants pédérastes profitent de la Coupe du monde de football pour mettre leur sexualité...

Share This